Accueil > Technique > article

Fabriquer sa bière

diter
Le Brassage, ou conduite simplifiée d'une production de 20 litres de bière blonde


  • Un seau de 25 litres
  • Il vous faudra 4 kg de malt blond (pâle)
  • 50 à 70 g de houblon en cônes (houblon aromatique, Saaz ou Hallertau, ou combinaison des deux).
  • N’oublions pas un sachet de levure pour la fermentation.
Tout d’abord, il faut chauffer 12 litres d’eau (minimum) à 50°C (bien respecter la température).
Pendant que l’eau chauffe, il faut concasser le malt, afin d’obtenir une grossière mouture.
Jeter cette mouture dans l’eau à 50°, et remuer pendant 15 minutes, en maintenant le bain à cette température.
Il faut ensuite monter la température à 62°C, y rester pendant 20 minutes, et là aussi, il faut brasser, puisque c’est le brassage!

Les 20 minutes écoulées, encore un pallier de température. Il faut chauffer cette fois à 72°C, et ceci pendant 20 à 30 minutes.

Le contrôle de la sacharrification étant fait, il faut maintenant ôter les résidus de malt (les drêches). Une filtration à travers une toile coton, fixée autour d’un seau avec des pinces à linges convient.
Pendant que l’on brassait, on a mis chauffer environ 12 litres d’eau pour obtenir une température de 80°C (maxi; 78°C conseillé).
Nous voilà donc avec d’un côté des drêches dans notre linge, et de l’autre, avec 12 litres d’eau à 80°C.

Il  suffit de prendre l’eau  chaude et de la verser (doucement) sur les  drêches, afin de les laver et de récupérer le maximum de sucre encore présent.
Vous venez de comprendre que, si vous avez filtré les drêches dans un seau de 10 litres, vous allez avoir quelques soucis. Prévoyez donc un seau d’au moins 25 litres. 
Ce n’est pas fini, car il reste à ajouter le houblon.
Remettre le moût sur le feu et le faire bouillir 10 minutes.
Ensuite, on enlève l’écume, puis on ajoute 40g de houblon.
Cuire tout  ceci pendant 1 heure à 1h30 puis, passé ce délai, mettre le reste du  houblon, et laisser encore cuire 10 minutes.
Filtrer le moût pour ôter le houblon, et à refroidir ce moût avant de mettre la levure pour la fermentation.
A noter qu’il est préférable de refroidir rapidement le moût et il est vrai qu’il n’est pas simple de passer de 100°C à 20-24.
Si vous êtes bricoleur, un serpentin  (dans lequel passera la bière) plongé dans de l’eau très froide fera parfaitement l’affaire.
Le moût étant à bonne température  (18-24°C), ajoutez la levure et fermez votre récipient.
Mettez en place un barboteur (appelé aussi bonde de fermentation) avec un peu d’eau à l’intérieur. Ce dispositif permet  aux gaz de fermentation de s’échapper, mais empêche l’air et tout ce qu’il contient comme agents fortement indésirables de polluer la bière.
Il faut ensuite mettre le récipient dans une pièce à 20 °C (nous ne parlerons ici que de fermentation haute, donc de bières de type Ale) pendant 5 à 6 jours.
Généralement, la fermentation démarre 12 heures  près l’ensemencement du brassin.

Passé ces 6 jours, il faut mettre le récipient au frais, afin que la bière se clarifie. On laisse ainsi pendant une semaine. 
Le plus simple  pour l’amateur débutant est de faire de la refermentation en bouteilles. Vous verrez cette appellation sur bon nombre de bière en bouteilles, et on trouve parfois la mention bière de triple  fermentation».

Pour la mise en bouteille, il faut mélanger à la bière 5 à 7 gr de sucre par litre. Cet ajout de sucre va permettre à la bière de refermenter dans la bouteille, donc de lui faire prendre de la mousse et de la saturer en gaz carbonique.
Pour la refermention, on laisse les bouteilles pendant une semaine à 20 °C, puis la bière est stockée bouteilles debout, au frais, à l’abri de la lumière.
Après un séjour en cave d’une semaine, vous pouvez la déguster, cette bière que vous avez eu tant de mal à faire!

admin 13 janvier 2014 alternatives aucun commentaire





Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la première lettre du mot ewudur ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2021