Accueil > Code > article

Le plugin ixePaf

diter
Petit topo sur cet animal en perpétuelle croissance, nourri aux heures de boulot et auquel je dois d'avoir réalisé la première classe PHP de ma vie.

Au début était le verbe...c'est presque ça.

Du verbe découla la paperasse administrative, la compta et l'obligation pour l'homo paysanus de rendre toujours plus de comptes à l'homo fonctionnaricus.
De l'édition des factures à la gestion du stock, du stockage des données à leur analyse, l'évolution passa d'Excel, à Access (monopostes et propriétés de M1cro$oft) puis de Joomla à Pluxml (open sources et multi-plateformes)

IxePaf est le dernier fruit de cette évolution

Il se distingue par :

Sa rapidité d'exécution

Dûe à l'emploi de la syntaxe Xpath nativement conçue pour parcourir les documents XML.

L'accès aux données se fait directement dans la structure XML, bien avant la création d'un tableau de résultat, il en découle un énorme gain de temps de traitement ainsi qu'une moindre utilisation de mémoire comparativement aux solutions qui stockent un tableau pour piocher dedans ensuite.

Avant ixePaf, je ne pouvais pas traiter 6000 lignes d'enregistrements (4Mo) stockées dans un seul document XML sans planter mon délai d'éxécution.

Son adaptation aux pages persos de Free

Free limite à 32Mo la mémoire allouée à ses abonnés. Il faut donc un script concis, dont les variables seront toujours délestées avant le terrible "Fatal memory error".

ixePaf  propose une pagination paramétrable, par défaut dans l'administration du plugin, modifiable au gré des pages en FrontEnd et (nouveau) désactivable en 1 clic lorsqu'on souhaite exploiter des lignes de totaux ou exporter l'ensemble du résultat en PDF.

Ce fut la motivation initiale de mon cahier des charges, ixePaf divisa mon get_memory_peak par 10 comparativement à l'unique solution alors existante.

Son grand choix de paramêtres.

Les requêtes SQL permettent une grande souplesse dans l'obtention du tableau final, chaque élément de syntaxe permettant de conditionner le résultat.
Le script d'ixePaf propose dans sa version la plus aboutie :

1 seul paramêtre obligatoire

  • $x['maintable'] ou $x['table'] : difficile d'avoir une réponse sans poser de question, il faut donc préciser la table contenant les données que l'on souhaite visualiser. Le premier permet d'activer la pagination du résultat, ce calcul est inutile pour remplir un select, d'où sa différenciation avec le second. Par exemple, dans un tableau de résultat remplissable, avec des menus déroulants à chaque ligne et/ou d'autres en entête pour filtrer [Exemple]

10 paramêtres optionnels

  • $x['defaut'] : personnalisez l'affichage par défaut de votre page directement par une syntaxe Xpath.
  • $x['limit'] : affichez votre page plus rapidement en ne prennant que les n premiers enregistrements.
  • $x['champs'] : choisissez uniquement les champs à afficher pour soulager consommation de mémoire et temps de calcul.
  • $x['filtres'] : l'outil de recherche conditionnelle. Accepte les critères =, <=, >=, != et contains.
  • $x['inputsearch'] : indispensable pour trouver l'aiguille dans votre botte de foin. Donnez-lui un mot ou une phrase et TOUS les champs de la base seront parcourus.
  • $x['id'] : allez plus vite en indiquant directement l'enregistrement souhaité.
  • $x['order'] : organisez votre résultat sur 1 ou 2 champs en choisissant vos critères (multisort ASC, DESC)
  • $x['pdf'] : impression de vos documents avec la librairie
  • $x['pagination'] : pour indiquer une autre pagination que celle que vous définissez par défaut dans la configuration du plugin
  • animation jPages de l'affichage (avec configuration personnalisable des paramêtres propres à jPages). Exemple > ici

Sa simplicité d'utilisation

Passée la configuration du plugin, la même interface vous permet de créer votre base de données en 3 étapes :
  1. création de la table
  2. création des champs
  3. remplissage des champs
Le champ par défaut est un champ texte mais vous pouvez disposer d'une bibliothèque contenant un grand nombre de champs (date, selectProfils, checkboxListe, Icon, scandirListe, boolean, numbre, textarea, img ainsi qu'un select configurable avec tous les paramêtres décrits plus haut.

Son intégration à vos article Pluxml.

Vous pouvez définir dans la configuration du plugin, quelle table doit montrer ses champs en bas de vos articles. Leur contenu sera sauvegardé directement dans l'article pour s'afficher en fonction de votre template.

Sa personnalisation intégrale.

Vous pouvez définir les droits d'affichage et d'écriture en fonction des tables et des formulaires administrés par ixePaf. Par exemple en créant un menu personnalisé en fonction de l'utilisateur connecté, comme avec Xlinks

Envie d'essayer ?

Télécharger ixePaf

(article en cours de rédaction)



admin 13 mars 2015 ixePaf aucun commentaire





Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot tecl ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2020