Accueil > Historique > article

2008 : installation

diter
Sans tomber dans Zola, chaque poste s'associe à une galère d'autant plus importante lorsque l'on n'y a jamais été confronté, comme sortir une mini-pelle enterrée dans la boue jusqu'à la tourelle, par exemple.

  1. tailler la vigne
    • chantier impossible à commencer avant la signature chez le notaire. C'est comme le vélo, rien d'extraordinaire mais ça s'apprend un jour...merci Steph R. pour ton sécateur électrique  !
    • le propriétaire cédant, se sachant sur le départ, ne l'avait même pas ébourgeonnée pour économiser ce poste et faire cracher la vigne au maximum.
    • Le merlot étant particulièrement drageonnant du pied, les rangs étaient tous à l'état de jungle et demanderont 2x plus de temps de travail.
  2. cloturer comme imposé par l'acte notarié
    • en prévision du besoin, j'avais passé un été à arracher des piquets chez un rosiériste, j'ai pu à cette occasion apprécier l'attachement des roses à ces piquets...particulièrement leurs épines.
    • j'ignorais que je passerai 10min montre en main, raide en appui sur une mèche de 20, pour descendre à peine de 50cm dans une terre compactée par le passage des véhicules depuis des années.
    • j'ajoute qu'au plaisir des vibrations de la perforatrice de location, propres à vous décoller la rétine, s'ajoute celui de l'angoisse de tomber sur le réseau d'irrigation du hameau proche, des tuyaux de 32 (découvert avec le proprio le jour de l"acte !) et dont personne ne vous dira où, ni à quelle profondeur ils se situent...
  3. terrasser, combler les mouillères, créer les fossés, enterrer le réseau principal d'irrigation et ses ramifications,
    • lire "j'apprends à terrasser pour les nuls" , chapitre "tracto 7 tonnes". Mieux vaut lire vite car chaque jour de location se paye !
    • la première fois qu'on tombe dans sa tranchée en reculant est un peu déstabilisante, mais ensuite on apprend même à grimper aux arbres
  4. 2 mois sont déjà passés : il faut ébourgeonner !
    • sauf que absorbé par le reste, j'ai tardé à commencer. Total, avec le développement de la végétation, j'ai fini les derniers rangs à genou comme un pénitent. Là encore, le temps passé se compte double.
  5. montage et couverture des tunnels avec leurs réseaux d'irrigation aériens
    • l'occasion d'apprendre que le vent se lève tous les jours à 10h
    • A ce titre, l'abri de jardin/cabane de chantier, pourtant agrafé au sol avec des fers à béton plantés de 30cm, a tenu le vent 3 mois avant de se compresser façon César contre les vignes. Heureusement qu'à ce stade, je ne comptais déjà plus le temps ni l'argent perdu.
  6. terrasser, niveler, poser 5000m² de toile hors sol avec piquets, tendeurs et lignes de goutteurs
    • de mémoire : 2 semaines de boulot jusqu'à la pose des toiles hors-sol
    • sauf que tant qu'on a pas de plantes sur la toile, le vent (c'est la saison) arrache bâches et agrafes. A deux reprises le voisin nous appellera en catastrophe pour remettre le tout qui s'envolait.
    • Pour éviter cet "effet voile", la solution sera de se faire livrer 6 palettes d'agglos afin de les poser sur les agrafes.
    • ...sauf que le jour de la livraison, l'empierrement n'étant pas encore fini, le camion chargé à 16 tonnes s'est planté dans la boue jusqu'à l'essieu et m'a déchargé ses palettes sur place pour s'alléger. Je ne compterais pas le nombre de voyages en brouette
  7. empierrement des accès
    • reprendre "j'apprends à terrasser pour les nuls" , chapitre "rouleau comresseur" et n'utiliser la fonction vibreur qu'en finition.
  8. Première récolte
    • malgré tous les soins et traitements apportés à la vigne, le mildiou me laissera 400€ de récolte pour 800€ de phytos. Inutile à ce stade de compter l'investissement en temps de travail, produits et heures de tracteur.... à moins de se tirer une balle dans la tête.
    • sachant que tout le monde dans la vallée est touché, y compris les voisins en place depuis 20 ans, je relativise mon échec vis-a-vis de mon manque d'expérience ou de conseils : c'est l'agricole !
  9. montage de l'ombrière sur 700m² et pose des asperseurs
    • l'outil de travail commence à devenir fonctionnel, si les délais administratifs qui courent veulent bien accélérer la cadence, on sera dans les temps pour la pépinière!

admin 10 novembre 2008 historique aucun commentaire





Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot dpdi ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2021