Accueil > La pépinière > article

Comment choisir ses semences ?

diter
il est impératif d'éviter les semences hybrides F1

Pourquoi ?

Jusqu'en 1961, les multinationales agroalimentaires n'avaient pas encore pris le contrôle de ce début de la chaine alimentaire que sont les semences.

En 1961, elles se sont donné un cadre juridique : l'UPOV.

En 30 ans, elles ont racheté un millier de semenciers pour assoir leur monopole financier.

Aujourd'hui, 5 multinationales contrôlent 75% des semences potagères planétaires. Le numéro 1 étant MONSANTO

Dès lors, elles purent éradiquer toutes les variétés qui se reproduisaient conformément au type, pour les remplacer par des hybrides F1 brevetés, créant ainsi un marché captif .

Désormais le paysan, le maraicher, le jardinier seront obliger de racheter tous les ans leurs semences, car par définition  : une semence F1 est soit stérile, soit dégénérescente.

Désormais, le catalogue du Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants (GNIS) qui autorise en France ce qui PEUT et DOIT pousser, totalise 99.5% d'hybrides F1 à la page "tomates" voire 100% pour les courgettes, choux, salades,etc...

Solutions :

Kokopelli et bourses aux graines

Liens vidéos:

Solutions locales pour un désordre global (lien externe)


admin 05 janvier 2014 semis biologie botanique 1




1 commentaire

  1. Pluxml est vraiment un tres bon cms, bravo a ton blog


Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot nshhjx ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2020