Accueil > Historique > article

2013 - on en rigole ensemble ?

diter
Gros chantier d'arrachage prévu à Roquebrunne : 5000 figuiers à récup !

Bon, on se calme une fois le mec en face dans le champ, si on compte ensemble il en reste 2000.
Ils ont 6ans, ils sont plantés tous les 30cm comme une haie, pour en sortir 1 : il faut en tuer 2.
On enlève les morts et les mal taillés : je lui en prend 500

On s'entend sur le prix et on guette la météo pour faire le boulot avec une minipelle.
Lui est banquier en retraite, sa vie est à Nice, il vend les arbres puis le terrain et retourne fissa bronzer sur sa riviera.

Ayant l'engin, je prépare tranquillement chez moi 120 trous à 5x5 pour recevoir des arbres de 6 ans
La météo s'acharne, forcément en février, on perd 2 mois pour rentrer dans sa rizière, mon homme rappelle pour renégocier le prix.

Ignorant tout du travail de plantation et de rempotage, il en veut le même prix que si les faisais rentrer d'Italie...sans m'emmerder à les sortir. On en reste là.
Je me colle mes trous sur les bras. Il se colle ses arbres en pointe et décolle sur le champ pour s'y faire admirer en Grèce.

Quand on a des amis, rien n'est désespéré. On va mettre des boutures !

Prépare 200 boutures (plantées x2) par sécurité. Rebouche des trous faits pour du 6ans...à la pelle, puisqu'avec la pluie l'engin ne rentre pas. Amende avec du bouchon de vigne en ferti. Installe les lignes de goutteurs. Il n'y avait plus qu'à surveiller la reprise.

Ce qu'il fallait savoir, c'est que la reprise végétale coïncida avec une météo bien favorable aux escargots cette année.
Banqueroute, Bérezina ! tous ces baveux baladeurs ont fait bombance en broutant mes bourgeons !
Heureusement que je n'avais pas flingué un sac d'osmocote.

Comprennez-vous maintenant ceux qui prennent un gros pulvé avec un molluscide apte à leur fondre la coquille ?

Depuis, j'ai dressé un hérisson à l'attaque.

admin 31 décembre 2013 historique aucun commentaire





Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot iztsc ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2021