Accueil > La cave > article

les vendanges

diter
le top c'est la récolte à la main, si l'on souhaite presser des grappes sans feuilles, sauterelles ou araignées.

  • la sélection est optimale à la main
  • la main d'oeuvre est un luxe réservé aux AOC, aux équipes de roumains et aux passionnés qui font leur vin de pays.
  • prévoir à l'avance un fichier de candidats disponibles car les gros domaines reconduisent leurs équipes chaque année et cherchent constament les remplaçants de ceux qui font faux bond au dernier jour...sachant que tout le monde vendange dans la même période. Les plus manipulateurs ou ceux pris à la gorge feront bosser leur famille, à défaut d'esclaves.
  • les puristes parlent de travailler de nuit :
    • c'est plus agréable de travailler à la fraiche d'autant qu'après c'est le cagnard garanti
    • aucune fermentation dans la remorque le temps qu'elle soit complète
    • la frontale t'obligerait à être plus précis...mouais...
A l'inverse, la vendange mécanique coute 380€/hectare tarif 2011, ça abat en 2h le travail de 7 français aux 35h à l'hectare pendant 1 semaine...et sans toute la paperasse préalable à l'embauche.


 


admin 13 novembre 2013 viticulture aucun commentaire





Laissez-nous votre commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot znui ? :
© Domaine de Belleroche 2004 - 2020